• Paris et ses plaques de rues gravées

    Rue Vide Gousset 75002 Blog

    Il n’y a qu’à lever les yeux à chaque coin de rue pour observer la diversité de ces accessoires urbains si utiles : les plaques de rues.

    Ces plaques, pour certaines en lettres blanches sur fond bleu, ont été apposées sur les façades dès 1847.

    Mais avant ? Et bien le nom des rues était directement gravé dans la pierre des façades. Certains accompagnés d’un chiffre qui indiquait le quartier.

    Avant 1728, peu de rues étaient signalées. Ce n’est qu’à partir de 1729 que leur apposition devient obligatoire. A charge pour les propriétaires des maisons d’extrémités d’assurer à leurs frais la gravure !

    Au fil de l’histoire, la dénomination des rues à souvent changée.

    En 1793, la Convention ordonne d’effacer tous les signes de la royauté sur les monuments publics, y compris ceux de certains noms de rues.

    En 1794, ce sera l’effacement des mots rappelant le clergé. Le mot Saint (St) sera minutieusement martelé sur toutes les plaques. Par exemple rue St Gervais, rue St Martin etc. Dans certaines rues, comme la rue St Louis c’est le nom complet qui à été effacé et jamais remplacé sur sa pierre d’origine.


    Sous la Restauration, le mot Saint (St) fut de nouveau autorisé. Il fut parfois gravé, peint, ou remplacé par une pierre taillée ajustée  à l’emplacement d’origine. Mais au fil du temps,la mauvaise qualité du travail a parfois  fait disparaître cette réparation.

     

    Certaines gravures, composées de lettres, ont une autre fonction. Ce sont des limites de "censives"


    La mode de l’ancien étant revenue, certaine plaques ou gravures sont contemporaines. Ces imitations sur les vieux immeubles, sont quand même  plus jolies qu’une plaque émaillée !

    Beaucoup de villes de province sont aussi ornées de belles plaques gravées.

     

    Cet inventaire n'est pas exhaustif alors, si vous en connaissez d'autres sur Paris qui ne figurent pas dans ce dossier, merci d'avance de me les signaler.

     

    Cliquer  ICI   pour voir les images.

    « Les cadrans solaires parisiensMiaou »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Juin 2011 à 20:06
    Véronique Brosseau
    intéressant cet article sur les noms des rues, et j'imagine ... celui de la femme sans tête ! ....
    2
    Jeudi 2 Juin 2011 à 16:56
    Oeil de mouche
    bravo pour vos photos
    je vous invite à visiter ou à revisiter mon blog
    à bientot
    3
    Jeudi 29 Septembre 2011 à 13:57
    canelle56
    J'y étais hier ..et c'est difficile de tout voir et surtout de tout capter il y a tellement de petits détails à voir
    bises
    4
    Lundi 9 Juillet 2012 à 19:27
    Bernez

    Merci pour cette remarque judicieuse. Je viens de changer le nom du Cul de Sac. J'ai fouillé dans mes archives et effectivement je n'ai pas la plaque Rue FEROU ! J'ai recherché sur le Web (Flick R) et  elle était vraiment bien visible. Oubli, photo floue, je n'ai pas d'explication.

    Quand je serai sur Paris, j'irai rephotographier ce lieu. Et si vous constatez des oublis, il y en a surement, n'hésitez pas à me le signaler.

    Bien cordialement

    B.L

    5
    gelly
    Mardi 14 Mai 2013 à 19:00
    gelly
    bonjour,
    si vous avez photographié la gravure du cul de sac de Ferou (Paris VI/ST Sulpice) , pourquoi ne pas avoir photographié celle de la rue de Ferou sur l'autre face de l'angle?
    A toute fin utile : votre photo est référencée '"rue feron", Cordialement
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :