• L'éclipse de Lune n'était pas visble l'autre soir en bord de mer. Dommage.

    Le vent souffle en rafale, la pluie redouble, de belles vagues se forment sur l'Atlantique.

    Le temps idéal pour classer les photos !

    J'en ai profité pour faire un petit montage d'un vol de canards "Tadorne" et d'une lune photographiée il y a quelques jours par temps clair. Photos prises au 400mm à main levée.

     

    Montage lune

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    3 commentaires
  • Une belle "sauterelle " (ordre des Orthoptères) que j'ai eu du mal à remarquer car sa couleur  est d'un vert tendre, comme les jeunes feuilles.

    Je l'ai délicatement déplacée pour la photo mais le jaune de la fleur ne lui convenait visiblement pas la rendant sans doute trop visible ! Elle a sauté hors de ma vue...

     

    Saut-1-Blog
    Saut-2-Blog

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    3 commentaires
  • C'est l'heure de diner !

    NIK_7083-blog.jpg

     

    Mais ça pique !

    NIK 7084 blog

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • paul-leautaud.jpg
    .

    Comme aimait à le dire Paul Léautaud, "les bêtes sont ce que j'aime le plus au monde"

    Cet amour immodéré, malgré son existence matérielle modeste, le conduira à en adopter plus de 300 au cours de sa vie. Ce misanthrope aimait être entouré de chiens et de chats, naufragés de la vie, blessés, malades, abandonnés.


    Vous aussi  aimez  les chats ? alors c'est  ICI

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • Rue Vide Gousset 75002 Blog

    Il n’y a qu’à lever les yeux à chaque coin de rue pour observer la diversité de ces accessoires urbains si utiles : les plaques de rues.

    Ces plaques, pour certaines en lettres blanches sur fond bleu, ont été apposées sur les façades dès 1847.

    Mais avant ? Et bien le nom des rues était directement gravé dans la pierre des façades. Certains accompagnés d’un chiffre qui indiquait le quartier.

    Avant 1728, peu de rues étaient signalées. Ce n’est qu’à partir de 1729 que leur apposition devient obligatoire. A charge pour les propriétaires des maisons d’extrémités d’assurer à leurs frais la gravure !

    Au fil de l’histoire, la dénomination des rues à souvent changée.

    En 1793, la Convention ordonne d’effacer tous les signes de la royauté sur les monuments publics, y compris ceux de certains noms de rues.

    En 1794, ce sera l’effacement des mots rappelant le clergé. Le mot Saint (St) sera minutieusement martelé sur toutes les plaques. Par exemple rue St Gervais, rue St Martin etc. Dans certaines rues, comme la rue St Louis c’est le nom complet qui à été effacé et jamais remplacé sur sa pierre d’origine.


    Sous la Restauration, le mot Saint (St) fut de nouveau autorisé. Il fut parfois gravé, peint, ou remplacé par une pierre taillée ajustée  à l’emplacement d’origine. Mais au fil du temps,la mauvaise qualité du travail a parfois  fait disparaître cette réparation.

     

    Certaines gravures, composées de lettres, ont une autre fonction. Ce sont des limites de "censives"


    La mode de l’ancien étant revenue, certaine plaques ou gravures sont contemporaines. Ces imitations sur les vieux immeubles, sont quand même  plus jolies qu’une plaque émaillée !

    Beaucoup de villes de province sont aussi ornées de belles plaques gravées.

     

    Cet inventaire n'est pas exhaustif alors, si vous en connaissez d'autres sur Paris qui ne figurent pas dans ce dossier, merci d'avance de me les signaler.

     

    Cliquer  ICI   pour voir les images.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    5 commentaires